Egypte : une vingtaine de partis, personnalités et organisations se retirent du comité de rédaction de la Constitution

dimanche 18 novembre 2012 - 20h36
Logo MédiArabe.Info

La rédaction de la nouvelle Constitution de l’Egypte de l’après Moubarak est à nouveau stoppée par le retrait de 23 organisations de la société civile, partis et personnalités politiques du comité de rédaction. Par leur retrait collectif, ces organisations entendent contester la mainmise des islamistes sur le comité de rédaction en vue d’imposer une Constitution sur mesure, qui devrait être approuvée par référendum, dans les prochaines semaines. Selon les protestataires, le projet de Constitution défendu par les islamistes ne reflète aucunement la diversité égyptienne et trahit les valeurs qui ont animé la révolution du 25 janvier 2011. Les organisations qui ont claqué la porte affirment que la constitution proposée renforcera largement les prérogatives du président, qui feront de lui un empereur. Elle ne reconnaît pas les divers composantes du pays, prolonge la dictature de Moubarak, mais dans sa version islamique.

Les forces politiques et sociales qui se sont retirées du comité de rédaction de la Constitution accusent, dans un communiqué rendu public ce dimanche, les islamistes d’avoir imposé leur vision et bâclé le projet en un temps record, loin de la transparence et du débat requis pour rédiger une Constitution digne de ce nom.

L’Eglise égyptienne avait annoncé, samedi, le retrait de ses représentant du comité de rédaction, pour dénoncer ces dérives. Ce dimanche, Amr Moussa, en compagnie de plusieurs présidents de partis, a tenu une conférence de presse au siège du parti Wafd, pour expliquer les raisons de leur boycott. « L’Union des forces révolutionnaires » (qui rassemble les différents comités qui ont animé la révolution contre Moubarak) a regretté aussi, ce dimanche, que « la future constitution soit rédigée par des ignorants afin qu’elle soit entérinée par des analphabètes à travers le référendum »

Tip A Friend  Envoyer par email | impression Imprimer cet article